Clause emploi : près de 500 personnes ont pu en profiter en 2019

Les commandes publiques de prestations aux entreprises s'accompagnent quelquefois de clauses d'insertion emploi qui font obligation aux prestataires d'employer des personnes éloignées de l'emploi. C'est un dispositif qu'anime depuis plusieurs années le PLIE. Bilan en quelques chiffres de l'année 2019...

La clause emploi est un dispositif s’appuyant sur la commande publique et privé pour créer des opportunités d’emplois à destination des personnes éloignées du marché du travail. C’est une clause d’exécution  des marchés marché public ou privé qui oblige les entreprises titulaires à faire effectuer une partie de ses heures de travail (soit 7,5 % de son total d’heures) à des personnes de tout âge et éloignées de l’emploi.
 

Bilan 2019 en quelques chiffres

En 2019, 407 marchés, ont engendré 251 067 heures  de travail pour 492 bénéficiaires (+ 29 % par rapport à 2018) dans 190 entreprises. Les secteurs concernés sont le bâtiment et travaux publics (66 %), le transport (25%) et espace vert et nettoyage (8 %).

Ce dispositif s’adresse à des personnes éloignées de l’emploi :

Elles sont à 80 % peu ou pas qualifiés (inférieur au niveau V).
70 % des jeunes entrant sur le dispositif sont accompagnés par une mission locale.
30% des adultes sont accompagnés par le PLIE.
290 personnes sont entrées sur le dispositif en 2019 et 242 en sont sorties.
138 personnes sont sorties avec un motif connu : 33% en CDI, 17% en CDD ou en Intérim, 25% continuent leur parcours d’insertion.


 

 

Perspectives 2020 : une reprise en cours avec la fin progressive des mesures de confinement

Comme partout l’impact de la crise sanitaire a été fort. Les personnes en contrat long sur le dispositif clause ont été placées en activité partielle ou en arrêt garde d’enfant comme la plupart des salariés du secteur privé. Les missions d’intérim ont été à l’arrêt pendant 2 mois.
Même si des aménagements ont pu être réalisés pour les marchés se terminant dans la période d’urgence sanitaire, les clauses sociales doivent être mises en œuvre par les entreprises. Ainsi des recrutements via les agences d’intérim conventionnées ou les ETTI et les Groupements Entreprises pour l’Insertion et la Qualification.

Ces partenaires vont reprendre au fur et à mesure de la reprise d’activité des entreprises. Cette reprise est progressive depuis mi-mai, mais nous voyons de nouveau venir des recrutements via l’ETTI ou des contrats directs.
Il est donc possible de reprendre les prescriptions vers les partenaires emploi (Liste des partenaires et fiche prescription Agence d’emploi)

Contact équipe clause emploi : clause.emploi@grenoblealpesmetropole.fr