Programme Rising au service de l'emploi des réfugiés

Le programme RISING « Refugees Inclusion and employment INtegrated program in Grenoble-Alpes Métropole » 2020-2022 est conduit par Grenoble-Alpes Métropole dans le cadre du Plan d’investissement Compétences « intégration professionnelle des réfugiés » en lien avec de nombreux partenaires du territoire.
Le programme RISING vise à proposer un accompagnement socio-professionnel global et renforcé en direction des publics bénéficiaires de la protection internationale et demandeurs d’asile de plus de 6 mois.
 

La Métropole a signé en mai 2019 avec l’Etat un contrat d’accueil et d’intégration des bénéficiaires de la protection internationale.
L’objectif de ce contrat est d’améliorer la vie des publics migrants en levant les freins à leur intégration dans tous les domaines : accès à la formation linguistique, accès à la formation et à l’emploi, au logement, à la mobilité, à la culture ou aux loisirs etc.

Dans le cadre d'un co-financements complémentaires pour la mise en oeuvre de cette stratégie globale d’accompagnement des publics réfugiés, la Métropole a répondu et a été lauréat de l’appel à projet du Plan Investissement Compétences (PIC) « intégration professionnelle des réfugiés ».

Porté par Grenoble-Alpes Métropole en tant que chef de file, ce projet fédère un très large consortium de partenaires traditionnels de l’accompagnement des publics réfugiés ou de l’hébergement (l’ADATE, ADOMA-INSAIR 38, le Relais Ozanam, l’Oiseau bleu) et de partenaires de l’emploi et de la formation professionnelle (l’AFPA, Grenoble-Alpes Université, l’Ecole de la deuxième chance, GAIA, la Mission locale de Grenoble, Wimoov, Simplon).

RISING s’inscrit en cohérence à la fois avec les priorités du contrat territorial d’accueil et d’intégration des réfugiés que Grenoble-Alpes Métropole a signé en juin 2019 avec l’Etat, avec les priorités du PLIE (Plan local pour l’insertion et l’emploi) que la Métropole porte afin d’accompagner, avec le soutien du Fonds social européen (FSE), les demandeurs d’emploi les plus éloignés et en cohérence avec les actions portées dans le cadre du « Logement d’abord ».

.
Le programme vise à proposer un parcours d’intégration professionnelle global, renforcé et adapté à chaque bénéficiaire qui se déclinera en 4 priorités.

Priorité 1 : mieux diagnostiquer pour mieux orienter les publics vers un accompagnement emploi adapté via la mise en place d’une instance partenariale d’orientation, de suivi et d’évaluation des parcours individuels,

Priorité 2 : proposer un accompagnement socio-professionnel global, renforcé et spécialisé qui permettra de proposer des actions spécifiques en direction des jeunes (garantie jeunes réfugiés, accès à l’école de la deuxième chance, actions passerelles pour la reprise d’études à l’université) et d’accompagner un public adulte ayant besoin d’un accompagnement global renforcé (appui d’un conseiller emploi, d’un travailleur social et d’un chargé de relations entreprise pour la construction d’un projet professionnel étape par étape),

Priorité 3 : créer des passerelles vers l’emploi et la formation (par la publication d’un guide des travailleurs étrangers BPI, une évaluation des aptitudes par la mise en
situation professionnelle, une première expérience en structure d’insertion par l’activité économique ou la création d’un incubateur pour les créateurs d’entreprises réfugiés)

Priorité 4 : lever les freins périphériques à l’emploi (apprentissage du français, compétences de base, mobilité et numérique).

.
La Métropole est maître d’ouvrage des actions suivantes :
Action 1 : piloter, orienter, suivre et évaluer
Action 12.1 : Plateforme linguistique d'information, d'évaluation et d'orientation PLIE-O
Action 12.2 : module de formation des formateurs à la méthode Gattegno et à l’entrée dans l’écrit
Action 12.3 : ateliers de formation linguistique à visée professionnelle
Action 13.1 : module FLE Mobilité à la plateforme mobilité emploi
 

.
Le projet est prévu sur une période de 36 mois (2020-2022) et bénéficiera d’un financement par l’Etat de 1 600 044,40 € pour un coût global de 2 373 979€.
L’engagement financier de la Métropole sur 3 ans, net des subventions à percevoir de la part du PIC et d’autres partenaires, s’élève à 257,8 K€ (dont 186,3 K€ de subventions aux projets conduits par les partenaires et 71,5 K€ de coût net des projets propres, y compris la masse salariale).

Pour lire la Délibération n° 82 du Conseil métropolitain
(Séance du 20 décembre 2019)

 

CONTACT :
contratrefugies@lametro.fr
04 56 58 52 72
www.lametro.fr/contrat-accueil-refugies